BLAQUI SELEQUE 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BLAQUI SELEQUE 2015

Message par Blacky le Dim 10 Jan - 22:19



Salut bande de merlus frelatés lol!
Le topic de merde annuel arrive un peu à la bourre, mais j'avais autre chose à foutre. Enfin, avant que je passe le w-e chez ma reum où y'a rien à faire, donc la j'ai trouvé le temps de faire mes listes de merde. ET OUAIS.

Je serais tenté de dire que cette année puait du cul, mais genre bien. J'ai trouvé cette année à chier sur tous les fronts. Vous pouvez ne pas être d'accord avec ce fait, mais honnêtement je m'en tape. Puis de toute façon personne lit l'intro et va direct voir les images, donc osef.
Donc le thème pour ce topic sera principalement moi qui est un peu vénère et vulgaire comme un gamin qui découvre les gros mots, histoire d'avoir une thématique bien EDGY le long du thread.

On part tout de suite en mode Buzzfeed la vie avec LE TOP 3 DES JEUX EN 2015 SELON BLACKY - LE NUMERO 2 POURRAIT VOUS SURPRENDRE !!

-



Parce que ça faisait genre 10 ans qu'on avait pas eu un city-builder correct, Cities Skyline à le mérite d'être SOLIDE AF MAH NIGGA. Et même si la patte graphique est moins elaborée que sur SimCity 2013, on peut faire des VILLES DE OUF VLA LARGES COMME TA SOEUR, pas des villages chelou où y'a des gratte-ciel sur un carré de 2km et plus rien autour. Et puis il est moddable lui, donc bref : niquez bien vos races EA, le nouveau roi est arrivé.

-



KOJIDIEU <3
Y'a Quiche la vieille tanche qui va chialer parce que je le fous numéro trop haut et que j'ai jamais joué proprement aux autres MGS (et parce que TW3 sera pas sur cette liste aussi), mais on s'en bat les couilles de l'avis du weeb donc c'est bon. Le gameplay est jnoonard, et - du moins si on s'en tient au chapitre 1 - ça faisait longtemps que j'en avais pas eu quelque chose à battre du scénario d'un jeu solo.
On peut reprocher au jeu de manquer de finitions au niveau du level design quand on sort des bases principales et de se répéter pas mal une fois arrivé au chapitre 2, mais globalement, ça reste un putain de bon jeu, même si Konami sont vraiment des mongolios.  albino
Puis y'a eu des bons memes issus du jeu, et ça c'est important. (Bon faut pas pousser comme Undertale le jeu de fdp juste conçu pour produire des dank internet maymays de manière tellement putassière que ça en devient gênant)
WOOOOOOOOOOHOOOOOOOOOOoooooooooo

-



Oui, TECHNIQUEMENT, il est sorti en 2014. Mais c'était fin Décembre et la plupart des pélos du milieu y ont joué en Janvier/Fevrier - moi inclus - donc ça compte. The Talos Principle c'est pile le genre de jeu que je kiffe, le puzzler solo un peu zarbi, et la en bonus y'a une couche de philo par rapport à l'humanité qui se reboot et tout, rapport a l'homme et la machine et dieu et les illuminatis (nan jdec pour les illuminatis).  
A vous de voir tout ça en y jouant, j'ai pas envie d'expliquer.  I love you
Puis y'a des puzzles qui te niquent bien ta vie, donc comme en cours de philo où tu fais des morpions avec ton voisin, même si t'en a rien à battre de ce qu'on te dit, y'a moyen de s'occuper.

-

Parlons aussi des déceptions vidéo-ludiques de l'année, parce que tout n'est pas rose dans cette industrie. Premièrement, j'aimerais aborder le problème des jeux ouais-bof-moyen-tiède qui reçoivent des critiques un peu trop positives, on le sait : je déteste Bioshock Infinite, je ne le redirais jamais assez. Et ce problème se perpétue encore en 2015 avec un Fallout 4 tout juste moyen dont tous les autistes du coin disent que "wlh c le meyeur rpg de l'année" : U FOKEN WOT BOI ?  
Puis on a des jeux à chier comme Batman Arkham Knight expédiés plus vite que ta future progéniture dans un mouchoir : déja merdiques de base, ils se permettent d'être plus malformés que le seul sperme que t'auras réussi a expulser dans ta mère, espèce de consanguin.


Voila pour les jeux vidéaux, on va pouvoir passer à la partie Cinéma. Je tiens à rappeler que je suis pas critique de cinéma, ni exigeant sur le média d'une quelconque manière que ce soit, donc pour le coup j'assume totalement mon manque de culture, et non, j'irais pas voir ton film d'essai en noir et blanc sur l'oppression des peuples en Moldavie au XIXème siècle, moi je veux le film qui claque visuellement et/ou qui a un plot twist rigolo et généralement ça me suffira. Heureux les simples d'esprits comme on dit. Sauf que le simple d'esprit en question il se fait ta soeur.

-



LOL MATT DAMONE IL C ENCORE PAUMER MDR DROLE OU PAS ??? RT SI TA COMPRI

Meme pourri mis de côté, The Martian est plutôt sympa, Ridley Scott s'est enfin sorti les doigts du cul pour enfin sortir un film correct depuis 8 ans. On parle quand même du mec qui à fait ALIEN PUTAIN BEST MOVIE EVER ENFIN JE CROIS, alors le voir pondre un film qui sent pas du cul c'est déja pas mal en soi.  

Pour en revenir au film, c'est un survival sur Mars où la mission Ares III a foiré, laissant Mark Watney tout seul, qui essaye de s'en sortir avec les moyens du bords pour bouffer et communiquer avec la Terre, il fait avancer le film avec un humour de type marrant, et de la science de type un peu douteuse (mais si il crève au bout de deux jours le film il dure moins longtemps du coup). Ces scènes alternent avec du SPACE PORN DE OUF sur la planète rouge et des shots dans l'espace bien placés. (avouez qu'on dirait presque que je m'y connais sur ce resumé même si en le relisant ça se voit que je fais de l'impro).

Bref, vous me mettez un film de Ridley Scott qui produit du bon space porn comme j'aime, Matt Damon qui fait goleri, et Jessica Chastain (qui est rousse, donc génétiquement supérieure aux autres femmes se trouvant dans les films où elle joue) et à priori comme ça sur le feu : je kiffe. Wesh

-



OUI CRUCIFIEZ MOI BOUH LE VILAIN IL AIME STAR WARS IL MET LES BOULES DE DISNEY DANS SA BOUCHE. Guess what nignogs ? PEPSI BOTTLE - COCA COLA GLASS - I DON'T GIVE A DAMN.

On va direct parler du sujet qui fâche le plus : oui le scénario est carrément repompé de l'épisode IV, mais ça en est pas a des niveaux putassiers non plus genre "LOL RÉFÉRENCE DANS TA TRONCHE NOSTALGIE PTDR", on est plus dans de la grosse analogie obvious mais justifiée.
Essayez de comprendre J.J. Abrams, le mec il doit faire une suite à la saga dont les fans sont  tellement acharnés que ça en devient dangereux d'avoir travaillé sur le film si il est pas bon. Les seuls fans plus autistes que ceux de Star Wars c'est ceux du Seigneur des Anneaux (eux c'est des vrais cas parce qu'ils défendent de l'heroic-fantasy, mdr les vrais tards).

Bref, il doit se démerder pour installer une nouvelle trilogie, sans pour autant trop s'écarter des six films déja établis, donc oui, le scenar est un peu repompé et l'UE à du être viré, ce sont des décisions discutables, mais faut avoir un peu de recul sur la situation.
Outre ceci, le film est bien cool sa mère, le rythme est soutenu et l'ensemble des persos se tient, avec les nouveaux qui ont un cool-factor indéniable : Rey est une beautiful strong woman qui va quand même poser problème a Tumblr parce qu'elle est blanche et pas obèse, Finn le storm-trooper qui jette l'éponge est goleri, et du côté des méchants, même si Kylo Ren se révèle être un émo mal dans sa peau de sith lord, il reste relativement cool avec son sabre/épée du turfu et remplit son rôle comme il faut. Points bonus pour le général Hux qui respire la classe, surtout quand il tape son discours en mode nazi de l'espace. I love you

Clairement, Star Wars VII joue sur la nostalgie (wlh les vrais chills quand le main thème a déboulé et que tout le monde a applaudi au ciné), mais en même temps pose les bases pour de nouveaux épisodes, qui je l'espère seront un peu plus originaux (sinon la ça va être un vrai problème par contre), et après une prélogie plus que passable, fans de la première heure comme plebs de mon genre s'accorderont dans l'ensemble à dire que franchement, The Force Awakens, il passe plutôt bien en vrai.  Wink
Après si t'es un hipster et que t'aime pas Star Wars, j'ai envie de te dire : retourne jouer avec les golios fans de LOTR, espèce de grosse merde. Nous on matera Daisy Ridley se battre au sabre laser avec soin, pendant que tu te branleras sur du hobbit hairy foot fetish, sale dégénéré.

-



IN CHAT LA, LA VRAIE PATATE.
Mad Max : Fury Road, c'est le cinéma comme je l'aime, brutal de simplicité et blindé de money shots qui te donnent envie de mettre le film en pause juste pour bander devant quelque secondes.
Et ici, George Miller propose justement ce package de ouf de plans à couper le souffle en veux tu en voila, entremêlés de scènes d'action brutales frisant le comique comme Tarantino ou Rodriguez savent le faire. Cool
Si je devais décrire ce Mad Max, je dirais juste que c'est le film le plus METAL de l'année (et probablement de la décennie tbh). Il passe la vitesse supérieure, fout la nitro et délivre coup sur coup scènes explosives, esthétique de dingue, et humour morbide sur fond de post-apo aux moteurs rutilants et à la bande son incisive. Qu'est ce qu'il vous faut de plus ma bonne dame ?

Fury Road joue dans la démesure totale sans pour autant abuser du CGI comme la plupart des block bustères modernes, part belle est faite aux effets pratiques, et le peu de numérique est exécuté d'une telle manière qu'on ne le remarque pas, et c'est ça le but à la base. Le design de tout ce film est juste un putain de chef d'oeuvre : Les voitures débordent de piques et de chrome, les persos sont tous aussi tarés les uns que les autres (mention spéciale au doof warrior qui joue de la guitare/lance-flamme devant un mur d'amplis), et le monde est impitoyable avec son magnifique désert et ses tempêtes gargantuesques. *_*
L'univers de Fury Road est simplement superbe de ses couleurs et de son ésthétique épurée, mais il est aussi BRVTAL AS FVCK avec ses explosions et ses guerriers déglingués.
Pas de chichis prétentieux amenant à la réflexion alors qu'on s'en tape ou de love story casée à l'arrache, Fury Road est un film d'action 100% pur jus, bien gras et bien badass.

Tout ça pour dire que Mad Max : Fury Road est une putain de claque sur tous les plans, c'est du cinéma d'une intensité rarement égalée à mon goût, et ça restera - je pense - un des meilleurs films que j'ai jamais vu. A ce point la. Tout n'aura pas donc complètement suinté le caca en 2015.

-

Du côté décéptions cinématographiques, euhhhhhh bahhhhh, je sais pas trop, je mate rarement des films, et je vais encore moins au cinéma. Fast & Furious 7 brise les lois de la physique au point où ça en devient comique, mais ça on le savait, donc pas vraiment une décéption (au contraire). Il paraît que le dernier 007 est pas ouf, mais je l'ai pas vu donc voila.
Mais je vais quand même faire une remarque sur Avengers 2, qui était pas ouf du tout, alors que d'habitude Marvel ça va ez quoi (Ant Man est d'ailleurs assez sympa). Jurassic World casse pas des briques non plus et au final la vraie décéption de l'année c'est Sharknado 3 qui était loin du génie des deux précédents. Peut être que la blague est usée comme un vieux tampon, qui sait.

AND NOW LÉDIZ ÉND GENTEULMÉNEZES : MUSIQUE.
Le vif du sujet, la où j'ai le plus d'armes pour parler (tant qu'on reste dans le Metal ofc), donc c'est parti les kikis. On a toujours le système DOGE qui est la pour aiguiller les oreilles des fragiles :
Moi a écrit:Mais qu'est ce que le DOGE™️ ? C'est un barème très simple qui signifie :
Degré d'
Oblitération
Gratuite des
Esgourdes

Bon, cette année il est un peu fucké parce que la plupart des releases qui ont fait chavirer mes tympans sont des trucs de sauvageon sous cocaine, (enfin plus qu'à l'accoutumée on va dire) donc faites gaffe si vous décidez de tenter le coup pour cette année. Comme d'hab les critiques sont dispo sur SensCritique (@PfzBlacky), mais j'ai la flemme de mettre les liens donc démerdez vous.

-



Quand des australiens décident de faire du Death façon Morbid Angel/Gojira, ça donne Sanzu, un groupe relativement frais, puisque ce "Heavy Over The Home" est leur premier album, aux riffs qui vont bien et au son général enrichi au plomb bien massif.
Et avec un truc aussi lourd qu'un cargo d'éléphants comme premier essai, je leur souhaite bien du succès pour que leur carrière décolle. (MDR BLAGUE ET TOUT LES VRAIS BARRES NEGRO)

-



Trouvé a l'arrache sur un site russe de releases Metal parce que la couverture me plaisait, ce disque est une trouvaille fort intéréssante : du Death Metal où le bassiste est un malade mental qui décide de jouer en slap. TOUT EST NORMAL. Inutile de préciser qu'un truc aussi barré est issu du même pays qui s'est mangé une bombe atomique. Et même si la basse exotique est le truc qui a retenu mon intérêt pour 兀突骨 au départ, l'album à des morceaux assez solides pour tenir sans ça, donc c'est de la bonne.

-



Lamb of Doge (AHAHA MDR VAS Y RIGOLE STP) revient après que leur chanteur soit passé par la case prison+tribunal en République Tchèque (bravo Shecos fdp) à cause d'un fan mort en se jetant de la scène. Bref, je vous passe le bordel, mais cet album revient de loin quoi. Un album plus que correct, avec d'excellents claqueurs de cervicales en début d'album, mais un peu entaché par une deuxième partie moins intéressante et une production assez discutable. Heureusement, c'est LoG, donc y'avait quand même peu de chances pour que ça foire, le contenu est la, même si il est pas aidé par la prod'.

-



Les pionniers du Grind rempilent en 2015 avec un album, qui sans révolutionner le genre, fait le boulot comme on l'attend de lui. Des riffs de dingo, un Barney Greenway toujours bien enervé au micro, une rythmique sans faille et y'a même un solo de guitare de même pas 10 secondes tellement bien placé sur "Hierarchies" que ça en devient indécent. Un album efficace qui distribue des coups de pied dans les roustons à qui veut bien s'en approcher.

-



Cattle Decap', c'est du Grind végétarien qui joue tellement vite que l'Etat envisage de mettre des radars aux concerts du groupe pour faire du bif. Du Tech/Grind qui se respecte quoi. Pourquoi végétarien ? Pour le message politique du groupe, ce "Anthropocene Extinction", comme son nom l'indique (sisi), dénonce les pratiques douteuses de l'humain sur sa planète et ses habitants sur fond de grind qui défonce les entrailles et force le headbang sans pouvoir en tenir le rythme. Donc même si vous en avez rien à taper du sous-texte (de toute façon vu comment c'est chanté on comprend pas de ouf non plus je vous rassure), cet album vaut le détour pour sa musique. Sous réserve que le grind soit votre truc.

-



EVIL TO CAST OUUUUT EVIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIL
Dayum la putain de sa race qu'est ce que je kiffe Nile. Le délire de base c'est quand même des pélos qui viennent du DEEP AMERICAN SOUTH KFC LA VIE qui se disent "Tiens, on va faire du Death Metal bien compliqué sur thématique égyptienne". OKLM.
Et faut pas oublier les titres aussi démesurés que la musique qu'ils soutiennent.
Par exemple, les rageux diront que "Papyrus Containing the Spell to Preserve Its Possessor Against Attacks from He Who Is in the Water" ou "Chapter of Obeisance Before Giving Breath to the Inert One in the Presence of the Crescent Shaped Horns" c'est un peu long, moi je leur dirai d'aller se faire mettre et retourner apprendre à lire.

Et à partir du moment où tu es OK sur le concept, y'a plus trop de souci, Nile réinvente pas la roue à chaque album, ce qui est pas forcément une mauvaise chose, ce cru 2015 ayant son lot de guitares léchées et de riffs goulus comme on aime. Un peu comme Motorhead (RIP Lemmy Sad ) ou Amon Amarth, c'est toujours plus ou moins la même chose, mais c'est toujours le même plaisir.
L'aspect pyramidal est moins présent, sur cet opus, mais ils compensent par des passages grandioses qui donnent quand même l'impression d'un truc situé dans la vallée des rois. :pharhap:

-



Et la, la situation est assez cocasse, puisque dans l'essence, Melechesh c'est le même style que Nile, du Metal bourrin à la sauce arabisante, sauf que dans ce cas c'est Mésopotamien au lieu d'Égyptien. Mais les deux groupes ont des approches différentes, et la où Nile mise sur le riff brut et technique, Melechesh met la gomme sur l'ambiance orientale et tape aussi dans le registre Black Metal. Puis eux c'est pas des ricains qui font ça juste parce que ça claque, c'est des vrais descendants arméno-assyriens qui ont vécu en Israël avant de bouger sur Amsterdam. Et qui font du Metal qui défonce tellement ta mère que c'est HARAM AS FVCK. Mais du coup, vu que c'est un poil moins rehash que Nile, je fous ce "Enki" devant. On verra à la prochaine confrontation si c'est toujours pareil.

-



Je met le terme "Metal Chelou", mais honnêtement comme on l'a vu avant, la plupart de ce qui est issu du Japon pourrait tomber dans cette catégorie. Concrètement Sigh c'est du Black/Thrash  qui a pris des substances psychotropes, le genre où y'a des solos de saxophone si ça peut vous aider à situer le niveau de bizarritude. Tu rajoutes aussi de la thérémine, des éléments éléctroniques, des pércus atypiques (pour du Metal) et une prod qui fait la part belle aux dynamiques sonores, et ça donne un truc vraiment jazzy-groovy MAIS qui reste du Black Metal bien corrosif. Et ça c'est kiffant. Parce que c'est pas juste du vent pour taper dans l'originalité, y'a des morceaux qui déboîtent avec des solis qui foutent le barreau en plus de tous les trucs exotiques sus-cités. Miam.

-



Bravo à ceux qui ont trouvé l'intrus de cette liste, vous gagnez le droit de me sucer.
Le seul album écoutable par le quidam moyen de cette liste, Carpenter Brut me réconcilie, le temps d'une compil' d'EP, avec la musique éléctro. Et même si c'est de la production majoritairement ordinateuristique (COMPUUUUUTEEEER), y'a quand même un savoir faire proche assez Metal qui se planque derrière.
Parce que c'est pas de l'éléctro de grosse tapette comme y'en a certains par ici qui écoutent (BUT MUH CHILL MUSIC), c'est du synthétique bourrin qui satisfait même le plus brutalophile des auditeurs, pas étonnant que Carpenter Brut figure dans la bande son de Hotline Miami (et la dernière pub pour Adopte Un Mec, mais c'est une autre histoire).
Et rien que pour avoir réussi l'exploit de me faire écouter de la bass music, pas juste comme ça, mais avec un vrai plaisir, "Trilogy" vient s'incruster dans ce top, et a la deuxième position svp.
Carpenter Brut mérite son titre, pas comme Eagles of Death Metal m'voyez. bom

-



J'adore le Death et le Grind. Mais je voue un culte au Thrash Metal. Et heureusement y'a eu un bon album de Thrash cette année, et c'est BLACK FAST qui s'en charge. Et eux aussi méritent leur titre en y allant pas de main morte sur la vitesse d'éxécution.
Ces mecs entrent aux côtés de Revocation ou Vektor (spoiler alert : Vektor choppent l'AOTY en 2016) dans le panthéon du Thrash moderne à la sauce progressive, et ça fait toujours plaisir de voir un nouveau dans ce club très select des groupes qui arrivent à jouer du Thrash/Prog technique et rapide sans que ce soit de la soupe.

L'ensemble de l'album est finement crafté, avec des riffs vicelards et des solos qui s'imbriquent au reste des morceaux sans problème, le tout catapulté à vitesse lumière. La passion est présente et même si c'est joué à la mitrailleuse, c'est pas over pompeux et atteint directement le singe qui joue du bongo logé dans mon cerveau.

Ce disque est complètement timbré et attaque sans prendre de prisonniers, une vraie locomotive à headbang qui file des frissons. Et ça j'aime. Et en l'absence de concurrence significative dans la catégorie où joue le groupe, ça sera pour moi la galette de l'année.

-

Et voila pour le top, on va vite fait parler du flop, et la on aborde un point sensible : Slayer.
Oui, Slayer a enfin sorti un nouvel album en 2015. Mais il est tout juste moyen. Ça fend mon petit coeur de fanboy, mais ça se voyait venir malheureusement, j'ai donc eu le temps de me préparer à la déception.

Eeeeet c'est fini. Je crois. J'écris ça en freestyle, donc je suppose que j'ai fini au moment où je tape ces mots. Mais non, je peux vite fait aborder mes attentes pour 2016 qui sont principalement le retour du Thrash au top du game avec direct en début d'année un Anthrax qui a leaké et qui défonce, un Megadeth qui à l'air de sortir ses premiers morceaux potables depuis 10 ans, et surtout VEKTOR LA PUTAIN DE SA MAMAN OUIIIIIIII.

Bon la par contre c'est fini. Si vous avez lu au moins la moitié de ce pavé, je vous félicite, si vous avez regardé juste les images et les dernières lignes pour vous donner bonne conscience, c'est pas grave je vous aime quand même. Juste un peu moins que les autres. I love you


Dernière édition par Blacky le Mar 12 Jan - 14:33, édité 1 fois

_________________
avatar
Blacky
Étudiant en CAP Satanisme

Messages : 4788
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 21
Localisation : Chez ta mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAQUI SELEQUE 2015

Message par Crystal-C le Lun 11 Jan - 2:20

j'ai tout lu, j'aime comment tu présentes, c'est jolie et propre fraire

Sinon bah j'ai rien à contester,
- niveau musique j'écoute pas assez de metal pour donner mon avis, et tout le monde sait que les gouts et couleurs ne se discutent pas
- niveau film, j'ai beaucoup de film à matter et de choses à rattraper, oui je n'ai toujours pas vue Mad Max, oui j'assume, j'irai bientot voir Star Wars VII tho, on verra bien, mais je lis que des avis positifs pour l'instant a part les CRAZY fanboys/hipsters de la série qui veulent toujours donner un avis négatif sur tous ce qui est nouveau avec des "ah oui mais heu c'ets de la propagandeuh féminineuhh parce que la fille principal ..bah c'est une filleuh qui est OP ..epieuh voilaeuh, epii y'a pas eu beaucoup de bataille sabre lasereuh"

Sinon 2015 c'était ça pour moi :


D'ailleur 2016 risque d'être pareil, pi il est pas si pire Fallout 4, avec des mods c'est bien le fun  :poop:
Voila

_________________
Lowaine ~ Click ici, allez click, tu peux le faire
avatar
Crystal-C
Paparazzi

Messages : 2224
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAQUI SELEQUE 2015

Message par Maumo le Lun 11 Jan - 9:12

MMMMMMMMMMMMMMMMMMMMDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR

_________________
:toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty:
:toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty:
avatar
Maumo
Shanana

Messages : 2849
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 20
Localisation : Flavor town

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAQUI SELEQUE 2015

Message par Quiche le Lun 11 Jan - 12:10

ITT : trash taste


Dernière édition par Quiche le Lun 11 Jan - 12:11, édité 1 fois

_________________
avatar
Quiche
Nerd asocial

Messages : 4582
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 21
Localisation : DTC

Voir le profil de l'utilisateur http://pfzteam.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAQUI SELEQUE 2015

Message par Quiche le Lun 11 Jan - 12:10

Venez plutôt ici pour une review de 2015 : http://pfzteam.forumactif.com/t623-weeb-awards-2015

_________________
avatar
Quiche
Nerd asocial

Messages : 4582
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 21
Localisation : DTC

Voir le profil de l'utilisateur http://pfzteam.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAQUI SELEQUE 2015

Message par Blacky le Lun 11 Jan - 16:49

Crystal-C a écrit:Sinon 2015 c'était ça pour moi :

THE ORACLE HAS SPOKEN

_________________
avatar
Blacky
Étudiant en CAP Satanisme

Messages : 4788
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 21
Localisation : Chez ta mère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAQUI SELEQUE 2015

Message par Maumo le Mer 13 Jan - 11:47

When u see the booty

_________________
:toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty:
:toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty::toddbatty:
avatar
Maumo
Shanana

Messages : 2849
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 20
Localisation : Flavor town

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAQUI SELEQUE 2015

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum